Sortie(s) Canyoning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sortie(s) Canyoning

Message  Hatchepsout42 le Sam Mai 01 2010, 16:45

Une belle sortie canyoning ce matin, sous la pluie, mais que du bonheur !

C'est en fait la journée d'initiation au canyoning par de nombreux clubs en France. Donc celui ou je suis a organisé des sorties sur toute la journée aujourd'hui, avec des équipements qui sont en place toute la journée également. La météo semblait démotivante au départ, mais finalement, mouillé pour mouillé, c'est pas grave !
J'avais proposé à des amis de venir, il y en avait 3 de partants, finalement un qui a pas pu venir. Les deux autres ce matin ont eu des doutes en voyant la météo, mais ils se sont bien remotivés finalement, et ils ont pas été déçus !
En fait avec la pluie, y avait beaucoup d'eau dans le canyon, donc c'était vachement plus amusant, et avec des passages équipés en rappels guidés, style un peu tyrolienne et passage sous cascade qui coulait vachement! Génial !
On n'a pas eu d'appareil photo avec nous dans le groupe, mais y aura peut-être celles de autres groupes certainement !
Vive la flotte !
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sortie(s) Canyoning

Message  AdOrinu le Sam Mai 01 2010, 22:57

Génial ça ! Ressourçant j'imagine !! Faudrait que je test ça un jour ^^

cheers
avatar
AdOrinu

Messages : 967
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lessabotslibertair.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sortie(s) Canyoning

Message  Hatchepsout42 le Jeu Mai 20 2010, 22:47

Bon je viens de récupérer des photos de Sierra, alors j'en poste qqs unes pour faire partager ma seconde passion:

qqs beaux canyons en eau:








Et y a eu aussi qqs canyons secs ...


Avec de beaux rappels :


et là hop, ca c'est Hatch (et oui je frime ! ):

avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sortie(s) Canyoning

Message  Admin le Jeu Mai 20 2010, 22:51

Géniale !! Oh c'est trop magnifique !!!!!
avatar
Admin
Admin

Messages : 20

Voir le profil de l'utilisateur http://life-storming.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sortie(s) Canyoning

Message  Hatchepsout42 le Mar Avr 10 2012, 11:50

Ca y est!
Je m'y remet!
première sortie canyon de la saison hier!
C'est marrant car le matin je me dis: tiens qu'est ce que je vais bien faire aujourd'hui...
Là paf j'ai un texto qui arrive disant: "Ca te dis un canyon vers chez toi cet apres midi?"
C'est un ami du CAF qui était bien motivé pour aller faire un canyon sec avec sa copine ce jours là.
Et hop! Ça y est c'est parti, groupage d'affaires dans les sacs et en voiture pour un peu plus de 3h de canyon.

Canyon sec c'est vite dit.. disons que c'est un canyon ou l'eau ne coule que lorsqu'il y a une bonne pluie qui vient de tomber. Autrement l'eau n'y coule pas, par contre ça peut rester croupir dans les vasques pendant un moment.. vu que c'est assez encaissé.

Donc le délire de hier aprem c'était de descendre de vasque en vasque en essayant d’éviter les passage d'eau croupie (les 3/4 des fois tu fini dedans quand même, au moins les jambes! lol )
Mine de rien à cet époque ça meule vachement et en sortant on avait quand même les pieds et mains bien gelés, mais ça a pas duré, la petite marche de remontée nous a vite réchauffée!
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sortie(s) Canyoning

Message  Hatchepsout42 le Jeu Juil 19 2012, 12:19

J'adore!
On a reçu ce petit résumé écris par l'une des fille qui étaient avec nous en canyon ce we.
Et ça m'a fait bien sourire cette vision! Alors je partage! Smile


Une parisienne (mais grenobloise d'origine certifiée, détail qui a son importance) en canyonage le week end dernier

Tout a commencé par un week end qui s'annonçait calme et reposant. Puis, dans un soudain accès d'envie de verdure, je me suis prise comme une envie de prendre la tangente et de filer à l'anglaise. Et une perche tendue, par une canyoneuse avertie, qui, contrairement à moi, a tendance à patauger tous les samedis dans des vasques en hauteur, et je me suis décidée. Du mercredi pour le vendredi, les billets de train étant inaccessibles, je me rabats sur le covoiturage, premier test. Résultat des courses : ce sera un week end vert mais expérimental...

Mes covoitureurs sont de sympathiques quinquagénaires (qui ont l'air d'avoir 32 ans) des fous du vélo (mieux que des fous du volant) qui font Paris-Nice dans la soirée. Ils sont gentils, bien que peu conquis par FIP, ma radio sans pub préférée, avec une programmation musicale, que de la balle, que j'essaie de faire connaître à toutes les personnes qui le méritent... Arrivée pile poil en gare de Grenoble Toudoutou... Mes-dames-Me-ssieurs, la SNCF vous... C'était bien la peine de prendre la voiture...

Après avoir saisi ma mère au vol, qui partait valider sa formation de prof de yoga aux environs du lac de Genève, tandis que mon père revenait d'un stage de Taï chi chuan en Ardèche (de nos jours, les retraité-e-s, sont des hyperactifs, aux agendas de ministres, avec qui il faut prendre RDV, même quand ce sont ses propres parents...) D'ailleurs, quoi, quelle retraite ? La dernière fois que Suzanne, pourtant fieffée gérontologue, leur a posé la question, de la retraite, ils l'ont mal pris. (Mais l'ont-ils vraiment prise un jour ? )

Pendant ce temps, moi, je me fais prendre en charge comme une mamie, par la meilleure amie du monde, j'ai nommé Suzanne, (qui s'occupe donc des vieux, habituellement, normal,...) Bref, après avoir entrevu 10 min mes géniteurs, plus bobos tu meurs, ces vieux qui ont plus la patate que moi et me survivront parce qu'ils ont arrêté de fumer il y a 40 ans, eux... et n'auront jamais de tumeur) j'attends sagement mon organisatrice de vie préférée devant le bien connu parking de Routens à Gières. Ce sera la matinée « parking » …

Toujours totalement prise en charge, elle vient me chercher, me prépare un petit déj de cheval, tout juste si je n'ai pas droit à un portage de repas dans la salle de bain. Avec tous ces changements de dernière minute, départ à l'aube, pas départ à l'aube, pluie bretonnante, brouine changeante, soleil qui perce, terrain glissant et grâce mat perdue, sans compter les 15 coups de fils... (vous connaissez l'appli SMS groupés ???) Ah on me répond que certains n'ont plus de portable...je raccroche hein) Malgré toute cette agitation, je me suis quand même rendormie entre 6H20 et 8H02, royal comme samedi matin... puis décollage, mon aide à domicile me colle 12 sacs dans les bras et c'est parti. Il est 9H53 et j'ai l'impression de partir en expédition amazonienne....

Matériel réservé au CAF pour une poignée d'euros, trafic de matériel dans les coffres de voitures devant le local du CAF av Alsace Lorraine (mais si je connais les rues de Grenoble, d'abord..) Impression de faire du trafic de drogues tellement on se passe de trucs et y a pleins de monde, et pleins de voitures. Le prochain RDV est donné sur le parking de Botanic, (tiens, c'est toujours le lieu de RDV donné par mon frère, ça, bizarre (Arghhh...la familia...) Ben oui, quoi de plus normal, Max, canyoneur plus que confirmé, pourtant récent parisien, fraîchement débarqué du TGV, (prévoyant et organisé, lui) a dormi dans son ancienne maison (de mon frère, vous suivez ??) à Biviers, tout va toujours bien, juste le monde est petit... Donc après avoir contemplé l'animalerie pendant une heure de Botanic donc, « Non, non, la plante en cadeau pour Myriam est déjà choisie, tu peux te rendormir sur les lapins nains... » on repart vers le parking du Touvet, apparemment RDV de tous les randonneur-e-s du coin. On ne sais plus à quel groupe on appartient. Il y a même un pick up. Ca fait encore plus trafic organisé.

Puis regroupage dans 3 voitures, je me retrouve dans un pick up avec mon portefeuille, dans un sac plastique, à l'arrière, avec mes baskets (toutes pourries donc) de canyon. Mais non mon portefeuille ne va pas s'envoler, quand même, le conducteur, j'ai nommé Philippe, me regarde bizarre. En attendant, le GPS nous fait visiter la campagne et prendre des itinéraires bis. Jean, un géant venu du nord (Isère), ronchonne derrière. C'est parce qu'il n'a pas de pick up, lui.

Départ pour la Sierroise, j'entends cyrrhose. Bizarre comme nom de rivière. Après un pique nique, tenue de combat. On m'avait parlé de cette particularité pittoresque de ce sport qui consiste à se balader en maillot le long des routes, avec des énooormes sacs à dos jaunes. Hum..canon, canon... Impression de partir en yellow submarine...

La « marche d'approche » est censée être courte, mais le chemin est long et la descente à travers bois pentue. On arrive quand même à l'entrée du canyon. Il n'y a même pas d'eau, c'est quoi c'te arnaque ??? Il paraît que c'est tout facile, car il n'y a pas de sauts. Evidemment, ne pas sauter sans eau, ca paraît être une option raisonnable. J'ai dû oublié de cocher moins de 40 ans, heu... moins de 50 m... heu, oublié de préciser que la dernière fois que j'ai fait du canyon, c'était en 1995...Non, je n'ai rien coché en fait, j'ai jamais donné mon accord, pour être là, je me suis juste laissée entrainée, aaaahhhhh je suis sous tutelle !!! .. .Les vieux, on leur fait vraiment faire n'importe quoi...

En ce samedi après midi 14 juillet 2012, pourtant estampillée fin du monde, bizarrement la fin ne me semble pas encore trop proche. Je jugule ma grosse trouille pas trop mal, ou plutôt je la planque plutôt bien. Tout le monde a l'air de trouver le basculement dans le vide totalement naturel et je ne veux pas faire pâle figure. Mais je suis pâle quand même. Que celui ou celle qui n'a jamais eu peur me jette la première pierre, Pierre...(votre première fois, souvenez vous...) Il faudra toute la patience et les encouragements de Myriam et de Max pour faire taire mon inconscient, qui me crie à l'oreille que franchement, basculer dans le vide, non seulement ce n'est pas spontané, voire complètement frappadingue, mais cela exige de feinter un peu (Et franchement, tromper son inconscient, c'est pas évident...)

Malgré cette psychanalyse accélérée, je descends quand même bravement (oui, bravement parfaitement) les rappels (toutes façons, pas vraiment d'échappatoire à la cyrrhose du foie...) 50 m, ca c'est fait... A un moment, on retrouve de l'eau, puis une petite marche à patauger, puis des petites cascades sur de grands falaises plus verticales, tu meurs...Je suis vivante. Tout le monde a l'air vivant et relativement heureux-ses d'être là. C'est l'essentiel.

Le soir, accueil chaleureux à St Pierre d'Allevard, son chalet, son lac, ses montagnes. J'admire celle qui invite 15 canyoneur-e-s épuisé-e-s. Pas sûr qu'ils ou elles soient en capacité de faire le barbeuc. Je fais sensation en ouvrant une bouteille de rouge. C'est incroyable ce que cela déclenche comme réactions quand une femme s'empare d'un tire bouchon et pire, s'en sert ! (Sancerre... Normal... ) Puis, je croise Yulia avec une casserole fumante brunâtre, elle a trouvé des plantes extraordinaires pour les cheveux et se fait un petit shampoing improvisé. Le canyoning, c'est multifonction : natation, spéléo, escalade et cosmeto naturelle. En plus, t'es tellement occupé-e à gérer ton stress (que quand même tu vas mourir) que tu oublies tout le reste. C'est le deuxième effet kiss cool. Impression d'être complètement shootée, alors que je n'ai même pas touché au pastis.

Pastis, vin rouge, merguez, moutarde, travers de porc.. tout était parfait. En bonne végétarienne sympa, je me rabats sur la salade de pâtes au jambon. Mais il manquait juste quelquechose pour ce 14 juillet... un feu d'artifice. Quiand même, de quiand même, si y a pas d'artifice, ce t-y même pas drôle. Pas de panique, aussitôt dit, aussitôt embarqué-e-s, les vaillant-e-s volontaires convainquent Philippe de se rendre sur le lieu des hostilités malgré les forts risques de bouchons à St Pié Pié. Ce sont avec verres de rouge à la main, clop au bec et sandwich merguez moutarde qu'une fine équipe saute dans le fameux pick up. A la barbe d'une dizaine d'autres moins intrépides. (enfin, c'est vite dit... ) Philippe, si tu lis ce message, sache que grâce à toi, ce 14 juillet pourra être évoqué dans nos vieux jours... (centenaires bien sûr )

Après un branle bas de combat du dimanche matin (royal, le dimanche matin) la décision est donc après la cirrhose d'aller à la mine. Moi, je dis, c'est cohérent... 80 km plus tard, on fait une marche d'approche pendant laquelle - nouveauté - on ne se perd pas.. Je m'interroge sur la manière de récupérer les cordes. Mais non, je fais confiiiiiiance au matériel, je me renseigne c'est tout. En cas d'autostrangulation avec ma corde, j'aimerais juste savoir comme me dépétrer. Mais c'est magique, la corde fait levier, il suffit juste de ne pas se tromper de « brin », sinon, c'est remontée de la corde à la force du poignet... Tout s'explique !

Cette rivière est beaucoup plus jolie, déjà, il y a beaucoup plus d'eau, cette fois, on en a pour son argent. Et puis des vasques ont été gentiment sculptées dans la roche à notre attention. Bon, côté inconscient, c'est pas encore tout à fait youplaboum, c'est le roi du pain d'épices. Là encore, de vaillant-e-s encadrant-e-s essaient de ne pas complétement foirer cette sortie, en me dissuadant de prendre l'échappatoire. Tapotage sur l'épaule, sourire engageant, voire positions acrobatiques, destinées à me mettre en confiance au moment de s'assoir dans le vide. Disons que si je ne pouvais n'écouter que mon courage, ce serait top. Mais il n'y a pas que mon courage qui me cause. Il y a la mère trouille bleue qui s'exprime pas mal aussi. Qu'est ce que je fais là, est la question qui revient le plus souvent. J'ai déjà fait de l'escalade, j'ai déjà fait du canyon, d'habitude, même pas mal, même pas peur. Quoi, je suis une girlpo oui ou m... Après un court dialogue intérieur, je conviens mon adrénaline et moi de braver ces obstacles, avec la stratégie de ne pas regarder en bas. Je ne vois donc rien, à part mes pieds. Tactique des petits pas, confiance en soi, tout ça. Mais la vue d'en bas, une fois le rappel passé, en vaut la chandelle et il y a de quoi être un peu fiérote.

Et puis, avec les girlspo, on papote dans les flaques. Parce que en fait, dans le canyon, t'attends beaucoup. En fait, tu regardes surtout faire les autres, qui une fois de plus, te mâchent complètement le travail... En plus, je suis l'unique boulet débutant ce dimanche, tout le monde a l'air de passer tout un tas de grades (instructeur, moniteur, gladiateur, ...) plus gradés les un--e-s que les autres et d'être complètement à bloc (Stéphane et Violaine sont très concentrés) Moi, je profite de ce zèle canyonique et continue à faire ma petite vieille qui se laisse porter.

Avec les girlspo, on se raconte nos révolutions professionnelles respectives, où le jour où j'ai repris mes études, la planète s'en souviendra.... Mais qui sont les girlpo ? Une girlpower est une femme moderne, affranchie ou qui tend à s'émanciper des diktats ambiants tant sur le corps que sur les stéréotypes navrants sur le genre féminin, ou sur la norme procréative en vigueur. Elle est sympa, très péchue, voire assez explosive dans son énergie communicative. Parfois célibataire, mais pas toujours, elle a du mal à comprendre qu'aucun être de sexe masculin (ou en tous cas, pas assez nombreux ou alors qu'ils se manifestent !!!) ne se rende pas compte de son incroyable richesse intérieure... Cela étant, elle kiffe globalement sa vie, fait pleins de trucs, assure son job et sait varier sa vie sexuelle. Mais surtout, quand 3 girlpo se retrouvent, elles ont souvent beaucoup beaucoup de trucs à se raconter entre deux cascades. Attention, je n'ai JAMAIS dit que les femmes étaient forcément des pipelettes...(voir journal Osez le féminisme N°19...)
http://www.osezlefeminisme.fr/sites/www.osezlefeminisme.fr/files/journal/journal_maquette_19_web.pdf
Elles ont juste souvent des trucs essentiels à dire à voix haute...

Par exemple, on croise un crapaud sur un rocher. L'éventuel parallèle qui pourrait se cacher que derrière tout crapaud il pourrait n'y avoir pas qu'un Shrek, on s'est bien posé la question mais en on s'est dit que l'embrasser, juste pour voir s'il allait se transformer en prince charmant, c'était vraiment pas possible. #viedemeuf #conteàlacon... No wind, no crapô, on a dit...

Un seul bémol quand même à cette sortie : que Jean n'ai pas vu le fameux crapaud, sur son rocher, voire d'avoir embarqué ledit crapaud pour refonder une petite famille au fond de son jardin. Car Jean a massacré tous les crapauds de son jardin, plus la moindre petite grenouillette à l'horizon pour refaire famille. Trop de bruit. Trop de crapauds tuent les crapauds. Ni une, ni deux, la famille Brancion a trouvé la solution. A coups de pelle, Le géant vert a éradiqué à titre préventif l'espèce batracienne du Nord Isère. Et là, après les accidents de canyoning, on aurait eu enfin un sujet plus original dans les colonnes du Dauphiné Libéré : un drame familial chez les batraciens.
Prévention, on avait dit, prévention...

Après ce week end riche en couleurs, je me speede retrouver mes covoitureurs. Le timing était absolument parfait, et on a pu faire La Mine, ET j'ai pu sauté à temps dans la voiture de mes covoitureur-e-s inconnu-e-s à presque 18H dimanche. Non seulement je suis rentrée entière, sans les deux jambes pétées, grâce à une vigilance sans faille des encadrant-e-s, mais je n'ai même pas été violée/coupée en morceaux au fond d'un bois, en rentrant à Paris... (en même temps, normal, je ne suis pas joggeuse, je suis canyoneuse... )

Si mes covoitureur-e-s n'étaient pas des psychopathes, en revanche, ils avaient peut être besoin de s'allonger...tellement ils/elles racontent toute leur vie à des inconnu-e-s, phénomène bien connu du covoiturage, parait-il. Ils ignoraient à peu près tout ce qu'était du canyoning (mais le hochement de tête était éloquent) mais on a discuté sec isolation de maison en paillage/terre, chantiers volontaires, Pierre Rabhi, (tu vois, Suz, tout le monde connait Pierre Rabhi !!) ayurvéda et un peu féminisme (non, non, je n'y suis pour rien) Bref, une clôture du week end assez surréaliste...

Enfin, grâce à vous tous-tes, Myriam, Mathilde, Yulia, Nadine, Suz, Violaine, Stéphane, Philippe, Jean, Bruno, Thierry, Laurent , Fabrice, Maxime et dès le lendemain, j'ai rejoint le club très fermé des genoux avec bleus, (un beau spécimen qui s'est précisé, sans pour autant rivaliser avec celui de Suz, mais qui se défend...) Pas grave, de toutes façons, c'est un été en jeans...
#mercitoutlemonde

Et puis, j'ai reçu des super photos en cosmonautes : passer tout le week end à se dire que le canyon, c'est super mais pas vraiment sexy, et se prendre 25 photos en scaphandrières, derrière, youpi...Mais bon les #diktatsyenamarre @girlpoenforce

Julie
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sortie(s) Canyoning

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum