Citations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Citations

Message  Hatchepsout42 le Dim Juin 20 2010, 22:59

Aller, je fais le coup d'envoi de la rubrique avec une que j'aime beaucoup :

"Le jour où je me suis aimé pour vrai"



"Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et, alors, j’ai pu me relaxer.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Estime de soi.


Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle, n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Authenticité.


Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Maturité.


Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation, ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Respect.


Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Amour Propre.


Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans, j’ai abandonné les méga-projets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, quand ça me plait et à mon rythme.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Simplicité.


Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison et me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.

Aujourd’hui, j’ai découvert l’Humilité.


Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.

Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle Plénitude.


Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir, mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient un allié très précieux.

Tout ceci est Savoir vivre !"


Charles Chaplin
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  Hatchepsout42 le Jeu Juil 01 2010, 00:36

Un poème que j'aime beaucoup :



Sensation

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue :
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la nature, heureux comme avec une femme.


Arthur Rimbaud

Mars 1870.
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  AdOrinu le Mer Juil 07 2010, 13:51

Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas que les choses sont difficiles.

Sénèque - philosophe latin de l'école stoïcienne -

_________________
Bienvenu(e) parmi nous, Invité !
avatar
AdOrinu

Messages : 967
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lessabotslibertair.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  Hatchepsout42 le Jeu Juil 22 2010, 15:16

Lu sur un forum y a pas tres longtemp, j'ai bien aime:

Si ca marchait, ca se saurait!!!!

Ca se sait, mais ce n'est pas tout le monde qui sait,
et parmi ceux qui savent, pas tout le monde qui croit
et parmi ceux qui croient, pas tout le monde qui en parle
et parmi ceux qui en parlent, encore moins de monde qui est cru.
Donc tout le monde est cuit - CQFD

Donc, il n'y a que l'expérience personnelle qui compte - comme pour tout le reste.
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  Hatchepsout42 le Mer Aoû 04 2010, 10:37

SOLIDARITE



Un saint homme tenait un jour une conversation avec Dieu. Il lui dit: «Seigneur, j'aimerais savoir comment est le paradis et comment est l'enfer ».

Dieu conduisit le saint homme vers deux portes. Il ouvrit l'une des portes et permit au saint homme de regarder à l'intérieur. Au milieu de la pièce, il y avait une immense table ronde. Au milieu de cette table, il y avait une grosse marmite contenant un ragoût à l'arôme délicieux. Le saint homme saliva d'envie.

Les personnes assises autour de cette table étaient maigres, livides et malades. Elles avaient toutes l'air affamées. Elles tenaient des cuillères aux très longs manches, attachées à leurs bras. Toutes pouvaient atteindre le plat de ragoût et cueillir une cuillerée. Mais, comme le manche de la cuillère était plus long que leurs bras, elles ne pouvaient ramener les cuillères dans leur bouche.

Le saint homme frissonna à la vue de leur misère et de leurs souffrances.
Dieu dit : « Tu viens de voir l'enfer ».


Dieu et le saint homme se dirigèrent vers la seconde porte. Dieu l'ouvrit.
La scène que vit le saint homme était identique à la précédente. Il y avait la grande table ronde, la marmite de délicieux ragoût qui fit encore saliver le saint homme. Les personnes autour de la table étaient également
équipées des cuillères aux longs manches.

Cette fois, cependant, les gens étaient bien nourris, replets, souriants et se parlaient les uns aux autres en riant.
Le saint homme dit à Dieu : « Je ne comprends pas ! »
«C'est simple, répondit Dieu, ça ne prend qu'une seule habileté. Ils ont appris à se nourrir les uns les autres tandis que les gloutons et les égoïstes ne pensent qu'à eux-mêmes. »
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  Hatchepsout42 le Mer Sep 15 2010, 23:33

.
..



..::: Les 3 Portes de la Sagesse :::..

Un Roi avait pour fils unique un jeune Prince courageux, habile et intelligent. Pour parfaire son
apprentissage de la Vie, il l'envoya auprès d'un Vieux Sage.

"Éclaire-moi sur le Sentier de la Vie", demanda le Prince.

"Mes paroles s'évanouiront comme les traces de tes pas dans le sable, répondit le Sage. Cependant je veux bien te donner quelques indications.
Sur ta route, tu trouveras 3 portes.
Lis les préceptes indiqués sur chacune d'entre elles. Un besoin irrésistible te poussera à les suivre. Ne cherche pas à t'en détourner, car tu serais condamné à revivre sans cesse ce que tu aurais fui. Je ne puis t'en dire plus.
Tu dois éprouver tout cela dans ton cœur et dans ta chair. Va, maintenant. Suis cette route, droit devant toi."

Le Vieux Sage disparut et le Prince s'engagea sur le Chemin de la Vie.

Il se trouva bientôt face à une grande porte sur laquelle on pouvait lire "CHANGE LE MONDE".

C'était bien là mon intention, pensa le Prince, car si certaines choses me plaisent dans ce monde, d'autres ne me conviennent pas."

Et il entama son premier combat. Son idéal, sa fougue et sa vigueur le poussèrent à se confronter au monde, à entreprendre, à conquérir, à modeler la réalité selon son désir. Il y trouva le
plaisir et l'ivresse du conquérant, mais pas l'apaisement du cœur. Il réussit à changer certaines choses mais beaucoup d'autres lui résistèrent.
Bien des années passèrent. Un jour il rencontra le Vieux Sage qui lui demande : "Qu'as-tu appris sur le chemin ?"

"J'ai appris, répondit le Prince, à discerner ce qui est en mon pouvoir et ce qui m'échappe, ce qui dépend de moi et ce qui n'en dépend pas".

"C'est bien, dit le Vieil Homme. Utilise tes forces pour agir sur ce qui est en ton pouvoir. Oublie ce qui échappe à ton emprise." Et il disparut.

Peu après, le Prince se trouva face à une seconde porte. On pouvait y lire "CHANGE LES AUTRES".

C'était bien là mon intention, pensa-t-il. Les autres sont source de plaisir, de joie et de satisfaction mais aussi de douleur, d'amertume et de frustration."

Et il s'insurgea contre tout ce qui pouvait le déranger ou lui déplaire chez ses semblables. Il chercha à infléchir leur caractère et à extirper leurs défauts. Ce fut là son deuxième combat.

Bien des années passèrent. Un jour, alors qu'il méditait sur l'utilité de ses tentatives de changer les autres, il croisa le Vieux Sage qui lui demanda : "Qu'as-tu appris sur le chemin ?"

"J'ai appris, répondit le Prince, que les autres ne sont pas la cause ou la source de mes joies et de mes peines, de mes satisfactions et de mes déboires. Ils n'en sont que le
révélateur ou l'occasion. C'est en moi que prennent racine toutes ces choses."

"Tu as raison, dit le Sage. Par ce qu'ils réveillent en toi, les autres te révèlent à toi-même. Soit reconnaissant envers ceux qui font vibrer en toi joie et plaisir. Mais sois-le aussi envers
ceux qui font naître en toi souffrance ou frustration, car à travers eux la Vie t'enseigne ce qui te reste à apprendre et le chemin que tu dois encore parcourir." Et le Vieil Homme disparut.

Peu après, le Prince arriva devant une porte où figuraient ces mots "CHANGE-TOI TOI-MÊME".

"Si je suis moi-même la cause de mes problèmes, c'est bien ce qui me reste à faire," se dit-il.

Et il entama son 3ème combat. Il chercha à infléchir son caractère, à combattre ses imperfections, à supprimer ses défauts, à changer tout ce qui ne lui plaisait pas en lui, tout ce qui ne correspondait pas à son idéal.

Après bien des années de ce combat où il connut quelque succès mais aussi des échecs et des résistances, le Prince rencontra le Sage qui lui demanda : "Qu'as-tu appris sur le chemin ?"

"J'ai appris, répondit le Prince, qu'il y a en nous des choses qu'on peut améliorer, d'autres qui nous résistent et qu'on n'arrive pas à briser."

"C'est bien," dit le Sage.

"Oui, poursuivit le Prince, mais je commence à être las de me battre contre tout, contre tous,
contre moi-même. Cela ne finira-t-il jamais ? Quand trouverai-je le repos ?
J'ai envie de cesser le combat, de renoncer, de tout abandonner, de lâcher prise."

"C'est justement ton prochain apprentissage, dit le Vieux Sage. Mais avant d'aller plus loin, retourne-toi et contemple le chemin parcouru." Et il disparut.

Regardant en arrière, le Prince vit dans le lointain la 3ème porte et s'aperçut qu'elle portait sur sa face arrière une inscription qui disait "ACCEPTE-TOI TOI-MÊME."

Le Prince s'étonna de ne point avoir vu cette inscription lorsqu'il avait franchi la porte la première fois, dans l'autre sens. "Quand on combat on devient aveugle, se dit-il." Il vit aussi, gisant sur le sol, éparpillé autour de lui, tout ce qu'il avait rejeté et combattu en lui : ses défauts, ses ombres, ses peurs, ses limites, tous ses vieux démons. Il apprit alors à les reconnaître, à les accepter, à les aimer. Il apprit à s'aimer lui-même sans plus se comparer, se juger, se blâmer.

Il rencontra le Vieux Sage qui lui demanda : "Qu'as-tu appris sur le chemin ?"

"J'ai appris, répondit le Prince, que détester ou refuser une partie de moi, c'est me condamner à ne jamais être en accord avec moi-même. J'ai appris à m'accepter moi-même, totalement, inconditionnellement."

"C'est bien, dit le Vieil Homme, c'est la première Sagesse. Maintenant tu peux repasser la 3ème porte."

A peine arrivé de l'autre côté, le Prince aperçut au loin la face arrière de la seconde porte et y lut "ACCEPTE LES AUTRES".

Tout autour de lui il reconnut les personnes qu'il avait côtoyées dans sa vie ; celles qu'il avait aimées comme celles qu'il avait détestées. Celles qu'il avait soutenues et celles qu'il avait combattues. Mais à sa grande surprise, il était maintenant incapable de voir leurs imperfections, leurs
défauts, ce qui autrefois l'avait tellement gêné et contre quoi il s'était battu.

Il rencontra à nouveau le Vieux Sage. "Qu'as-tu appris sur le chemin ?" demanda ce dernier.

"J'ai appris, répondit le Prince, qu'en étant en accord avec moi-même, je n'avais plus rien à reprocher aux autres, plus rien à craindre d'eux. J'ai appris à accepter et à aimer les autres totalement, inconditionnellement."

"C'est bien," dit le Vieux Sage. C'est la seconde Sagesse. Tu peux franchir à nouveau la deuxième porte. Arrivé de l'autre côté, le Prince aperçut la face arrière de la première porte et y lut "ACCEPTE LE MONDE".

Curieux, se dit-il, que je n'aie pas vu cette inscription la première fois.
Il regarda autour de lui et reconnut ce monde qu'il avait cherché à conquérir, à transformer, à changer. Il fut frappé par l'éclat et la beauté de toute chose. Par leur perfection. C'était pourtant le
même monde qu'autrefois. Était-ce le monde qui avait changé ou son regard ?

Il croisa le Vieux Sage qui lui demanda : "Qu'as-tu appris sur le chemin ?"

"J'ai appris, dit le Prince, que le monde est le miroir de mon âme. Que mon âme ne voit pas le monde, elle se voit dans le monde. Quand elle est enjouée, le monde lui semble gai. Quand elle est
accablée, le monde lui semble triste.
Le monde, lui, n'est ni triste ni gai. Il est là ; il existe ; c'est tout. Ce n'était pas le monde qui me troublait, mais l'idée que je m'en faisais. J'ai appris à accepter sans le juger, totalement, inconditionnellement."

C'est la 3ème Sagesse, dit le Vieil Homme. Te voilà à présent en accord avec toi-même, avec les autres et avec le Monde."

Un profond sentiment de paix, de sérénité, de plénitude envahit le Prince.
Le Silence l'habita.
"Tu es prêt, maintenant, à franchir le dernier Seuil, dit le Vieux Sage, celui du passage du silence de la plénitude à la Plénitude du Silence". Et le Vieil Homme disparut.

(Auteur inconnu)
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

citation Pierre Beghin

Message  greenspleen le Lun Avr 18 2011, 15:01

J'ai longtemps fait beaucoup de montagne de manière engagé et eu comme modèle Pierre Beghin, ingénieur Grenoblois et alpiniste engagé, philosophe à ses heures. Il écrivait beaucoup, notamment dans des revues spécialisées. Je suis tombé un jour sur un article qui parlait de son approche de la vie que j'aimais bien et que je viens de retrouver via le net:

" La montagne est une passion, elle m'est vraiment indispensable. Dans la vie courante, j'ai un boulot, un quotidien tout à fait «lambda ». La montagne m'équilibre. Que se passerait-il si je devais arrêter? J'ai l'impression que ça n'irait pas du tout. Le quotidien m'emmerde, je n'y vois pas assez de sel. Sans expés, ma vie serait trop monotone, ou alors il faudrait s'engager à fond dans autre chose mais quoi, je ne sais pas. J'ai cette angoisse du temps qui passe et me file entre les doigts. La montagne est plus qu'un jeu, c'est le moyen de remplir le vide, c'est un garde-fou, un repaire. Si ce n'est que je ne suis pas du tout intéressé par toutes les valeurs de la société de consommation, je me sens comme les autres. Ce n'est pas une critique politique que je fais, simplement ça m'ennuie, les objets, en général, m'ennuient. En expé, il existe un engagement absurde et un peu délirant qui me motive, même si ça ne sert à rien, mais qu'est ce qui sert? J'angoisse un peu d'être récupéré par cette pente du confort « finalement, arrêtons de faire des choses difficiles ".

greenspleen

Messages : 236

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  AdOrinu le Dim Juin 05 2011, 23:22

Je me promène sur un chemin solitaire,
Je profite de l'air, du soleil, des oiseaux,
Et du plaisir que me donnent mes pieds,
En me portant là où ils le veulent.

Au bord du chemin,
Je trouve un esclave endormi.
Je m'approche et découvre qu'il rêve.
Par ses paroles et ses gestes je devine ...
Je sais qu'il rêve :
L'esclave rêve qu'il est libre.

L'expression de son visage reflète,
La paix et la sérénité.
Je me demande ....

Dois je le réveiller pour lui dire,
Que ce n'est qu'un rêve,
Et qu'il sache qu'il est toujours esclave ?

Ou dois je le laisser dormir,
Aussi longtemps qu'il peut,
Afin qu'il jouisse, ne serai ce qu'en rêve,
De sa réalité imaginaire ?

_________________
Bienvenu(e) parmi nous, Invité !
avatar
AdOrinu

Messages : 967
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lessabotslibertair.com

Revenir en haut Aller en bas

esclave de ses rêves ?

Message  greenspleen le Lun Juin 06 2011, 13:53

Il est trop sympa ton poème, il est de qui ? Smile

greenspleen

Messages : 236

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  AdOrinu le Lun Juin 06 2011, 13:58

J'avais un livre, que je recommande trop trop trop !! lol, "laisse moi te raconter les chemins de la vie" de georges bucay ! Et dans ce livre, il t'explique pas mal de schéma mentaux en fait, et là, c'était un peu "comment on agis pour l'autre" sans être l'autre au final !

C'est vrai que j'ai pas mis la source, hannnn :p Laughing

_________________
Bienvenu(e) parmi nous, Invité !
avatar
AdOrinu

Messages : 967
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lessabotslibertair.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  greenspleen le Lun Juin 06 2011, 14:24

Merci pour l'info, le fond et la forme raisonne en moi. Il a un petit coté bucolique, doux et reposant, une douceur de printemps. On a envie de le chuchotter à l'oreille comme le ferait la caresse du vent sur le visage. Smile

greenspleen

Messages : 236

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  AdOrinu le Lun Juin 06 2011, 15:55

Ouai, je le lis de la même façon Smile Tout à fait d'accords Smile

_________________
Bienvenu(e) parmi nous, Invité !
avatar
AdOrinu

Messages : 967
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lessabotslibertair.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  Hatchepsout42 le Mer Juin 08 2011, 23:37

Krishnamurti - "La révolution du silence."


La méditation c'est le déploiment du neuf. Le neuf est au dela et au dessus du passé répétitif - et la méditation met une fin a cette répétition. La mort que provoque la méditation est l'immortalité du neuf. Le neuf n'est pas dans le champ de la penseé, et la méditation est le silence de la pensée.

La meditation n'est pas un accomplissement, ce n'est pas non plus la capture d'une vision ou l'ardeur d'une sensation. C'est comme un fleuve qu'on ne peut apprivoiser, rapide et débordant ses rives. C'est la musique qui n'a pas de sons; on ne peut pas la domestiquer et s'en servir. C'est le silence en lequel l'observateur n'est plus là dès le début."
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  AdOrinu le Mer Juin 08 2011, 23:49

Merci Smile Je vais y "méditer" Laughing

_________________
Bienvenu(e) parmi nous, Invité !
avatar
AdOrinu

Messages : 967
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lessabotslibertair.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  greenspleen le Jeu Juin 09 2011, 09:35

C'est ce que tu lisais en Tunisie ?
C'est sympa cette petite citation de bon matin Smile

greenspleen

Messages : 236

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  Hatchepsout42 le Jeu Juin 09 2011, 14:09

oui celle de tunisie ^^
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  Hatchepsout42 le Lun Juil 11 2011, 10:18

Un professeur universitaire a défié ses étudiants avec cette question :

"Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe ?"


Un étudiant a bravement répondu : "Oui, Il l'a fait !"
Le professeur a alors répliqué : "Si Dieu a tout créé, Il a donc aussi créé le mal puisque le mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, alors Dieu est mauvais."
L'étudiant est resté silencieux devant une telle réponse...
Le professeur était tout à fait heureux de lui-même et il se vantait aux étudiants qu'il avait prouvé encore une fois que la foi en Dieu était un mythe.

Un autre étudiant a levé sa main et dit : "Puis-je vous poser une question, Monsieur ?"
- "Bien sûr" répondit le professeur.
L'étudiant a répliqué : "Professeur, le froid existe-t-il ?"
- "Quel genre de question est-ce, cela ? Bien sûr qu'il existe. Vous n'avez jamais eu froid ?" interrogea le professeur.

Le jeune homme répondit : "En fait monsieur, le froid n'existe pas.
Selon la loi de physique, ce que nous considérons le froid, est en réalité l'absence de chaleur. Tout individu ou tout objet possède ou transmet de l'énergie. La chaleur est produite par un corps ou par une matière qui transmet de l'énergie. Le zéro Absolu (-273°C) est l'absence totale de chaleur ; toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le Froid n'existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous n'avons aucune chaleur."


Il continua : "Professeur, l'obscurité existe-t-elle ?"
Le professeur a répondu : "Bien sûr qu'elle existe !"

L'étudiant poursuivit : "Vous avez encore tort, Monsieur : l'obscurité n'existe pas non plus. L'obscurité est en réalité l'absence de lumière. Nous pouvons étudier la Lumière, mais pas l'obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour fragmenter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d'onde de chaque couleur. Vous ne pouvez pas mesurer l'obscurité. Un simple rayon de lumière peut faire irruption dans un monde d'obscurité et l'illuminer. Comment pouvez-vous savoir l'espace qu'occupe l'obscurité ? Vous mesurez la quantité de lumière présente.
N'est-ce pas vrai ? L'obscurité est un terme utilisé par l'homme pour décrire ce qui arrive quand il n'y a pas de lumière."

Finalement, le jeune homme a demandé au professeur : "Monsieur, le mal existe-t-il ?"
Maintenant incertain, le professeur répondit : " Bien sûr comme je l'ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C'est dans les exemples quotidiens de l'inhumanité de l'homme envers l'homme. C'est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d'autre que du mal !"

L'étudiant reprit : "le Mal n'existe pas Monsieur, ou au moins il n'existe pas de lui-même. Le Mal est simplement l'absence de Dieu. Il est comme l'obscurité et le froid, un mot que l'homme a créé pour décrire l'absence de Dieu. Dieu n'a pas créé le mal. Le Mal n'est pas comme la foi, ou l'amour qui existe tout comme la lumière et la chaleur. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l'homme n'a pas l'amour de Dieu dans son cœur. Il est comme le froid qui vient quand il n'y a aucune chaleur ou l'obscurité qui vient quand il n'y a aucune lumière."
Le professeur s'est assis. Pantois.

Le nom du jeune étudiant ? ………. Albert Einstein 



"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire."

Albert Einstein
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  D.Smith178 le Lun Juil 11 2011, 22:55

bravo bravo
j'adore cette histoire, l'élève qui fait douter le prof sur ses afirmations

_________________
"Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles."
avatar
D.Smith178

Messages : 61
Age : 35
Localisation Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  AdOrinu le Mar Juil 12 2011, 16:39

Le Don de Soi, passe par l'Acceptation de nos Choix.

_________________
Bienvenu(e) parmi nous, Invité !
avatar
AdOrinu

Messages : 967
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lessabotslibertair.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  Hatchepsout42 le Mar Nov 01 2011, 17:54

Petit texte présentant lu en présentation d'un stage, j'ai bien aimé:

La rébellion est spirituelle, la révolution est politique. La rébellion est liée à notre
intérieur (nous-même), la révolution est liée à l’extérieur (les autres).
La rébellion n’est pas le chaos, c’est de la conscience. La révolution est toujours un échec, car elle s’exprime à l’extérieur, donc destructive. La rébellion c’est prendre le pouvoir sur soi-même pour soi-même, la révolution c’est prendre le pourvoir sur le pouvoir, pour les autres.

avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  greenspleen le Mer Nov 23 2011, 17:48

"il ne faut pas comprendre, il faut perdre connaissance" (Paul Claudel)

oublier tous ce que je sais, pour jouir de ce que je ressens.. Je donnerais tout ce que je suis pour une nouvelle émotion. Paul Claudel nous dit d'oublier l'acquis, le transmis, de retrouver l'innocence, cette vérité qui n'est pas intellectuelle mais viscérale, émotionnelle. Sans réflexion, sans analyse ni retenue, le ressenti est authentique. Cette phrase peut aussi avoir un sens plus radical : lâcher prise, nous abandonner jusqu'à l’évanouissement, parceque vivre les événements sans contrôle, c'est ce qu'il y a de plus puissant, de plus fort. Si une émotion pouvait me faire perdre connaissance, je ne demanderais pas mieux ! (A Parillaud)

greenspleen

Messages : 236

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  Hatchepsout42 le Mer Nov 23 2011, 18:49

Tiens ca me rapelle un bout de conversation de hier: le probleme qui peut se poser en plongeant dans la spiritualité, c'est de remplacer son filtre de jugement qui nous a été filé par l'éducation et/ou la société par celui qu'on installe nous meme et qui est issu d'un enseignement de tel ou tel personnalité de reference en spiritualité. Donc finalement c'est pas mieux... tant qu'on a pas compris que c'est en voulant mettre un filtre justement et ranger ce qu'on vit dans des cases, qu'on s'empeche d'avoir le mot ou l'action juste, qui viendrait de l'intuition profonde...
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  greenspleen le Mar Nov 29 2011, 20:05

Bon ben c'est comme qui dirait j'ouvre une page internet et dans un coin une citation de Gandhi qui me parle grave bien en ce moment, la voilà, simple mais tellement vrai Smile

"A l'instant où l'esclave décide qu'il ne sera plus esclave, ses chaînes tombent." (Gandhi)

Un peu une autre approche du "lâcher prise" Smile Smile

greenspleen

Messages : 236

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  Hatchepsout42 le Mer Nov 30 2011, 12:42

joli !
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  Hatchepsout42 le Ven Juin 22 2012, 15:20

Une "clé de la sagesse" du site ducielalaterre qui est vachement parlante je trouve... et qui aide à remettre les choses a leur place...

Parfois, même si vous ne l’entendez pas, votre ego vous dit : tu vois, tu as un tout petit peu plus de capacités que ton voisin, tu as les capacités d’aider, de soigner, de bien parler, de bien écrire, de réconforter, tu vois donc, tu es plus élevé que ton voisin !

Si ces pensées vous effleurent, il faut les éclairer par votre Amour et les refuser le plus vite possible. Tout ce que vous faites, le moindre acte de votre vie que vous accomplissez doit être fait avec humilité, avec reconnaissance, avec sagesse, avec Amour, avec gratitude.
avatar
Hatchepsout42

Messages : 1305

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum