La Connexion Homme / Cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Connexion Homme / Cheval

Message  AdOrinu le Ven Juin 30 2017, 15:59

La Connexion Homme / Cheval



Plus je travaille avec les chevaux, plus les remises en questions naissent et ce, sur ma pratique équestre comme sur mon développement personnel.

En équitation on parle souvent de « connexion ». Certains expliqueront ce terme par « concentration », « obéissance », « soumission », « domestication » …

Je crois que ça va bien plus loin que ça, que c’est plus subtile qu’une simple « emprise » ou « habitude » qu’on lui inculque.


Son statut de proie dans la nature explique cette hypersensibilité, cette aptitude à nous lire, sonder, scanner, nous évaluer rapidement. Il doit pouvoir rapidement évaluer si il y a un potentiel danger pour pouvoir fuir vite si besoin.

« Le cheval sait bien qui il a sur le dos ».

J’ai entendu cette phrase de tellement de bouches … Enseignants, parents, cavaliers de tous âges …

Alors oui, c’est une évidence. Si je suis complètement raide, effrayée, tendue, c’est ressenti par le cheval. Sa réponse dépend de son cavalier, bien souvent, mais aussi de son identité propre.


J’ai vu des poneys se faire doux, marcher lentement et ralentir dès qu’ils sentaient le déséquilibre arriver. J’ai vu des chevaux ou poneys joueurs, voyant le cavalier mort de trouille au pansage, jouer des oreilles et du regard méchant quand le cavalier s’approchait. J’ai vu des chevaux moins confiants, un peu sur l’oeil, se laisser submerger par la trouille du cavalier ou ne pas se sentir suffisamment en sécurité et traverser ainsi la carrière… J’ai vu des chevaux qui peuvent se montrer vifs et qui étaient transformés au contact de personnes présentant un handicap (moteur, mental, troubles du comportement …)…


Non, ils ne se « moquent pas de nous ». Ils ne se lèvent pas le matin en faisant une check-list de qui ils vont mordre, embêter ou faire tomber aujourd’hui. Non, ils ne se disent pas « lui/elle je l’aime pas ». Le courant passe ou non, et ce qui est intéressant, je pense, c’est d’aller voir « pourquoi ».

Aussi bien le cheval que nous-mêmes avons une perception intuitive. Mais le cheval le fait de manière naturelle alors que nous avons la barrière du mental, de l’intellect. Travailler avec l’animal, qui va être hors du mental, nous oblige à mettre de côté le notre. Dès lors, plus on est dans la perception intuitive de l’autre et de soi-même, plus notre intention va s’exprimer justement.

En gros, plus nous essayerons de nous « câbler » sur la même vibration qu’eux, plus la communication est claire. C’est l’art d’être « Cohérent ».

On le retrouve dans notre relation à l’Autre, au cheval mais aussi dans un point de vu technique, c’est à dire l’accord des aides par exemple. Il est évident que donner des ordres contraires à un cheval brouillent la connexion. - Qu’est ce que le cheval comprend quand je lui demande d’avancer et de s’arrêter en même temps ? -


L’intuition arrive en effet dans le sillage de l’intention. C’est parce que nous avons l’intention de savoir quelque chose que les informations sur le sujet vont affluer. Travailler avec le cheval nous aide à cultiver cette faculté d’intention, et favoriser cette discussion intuitive entre l’Homme et le cheval.

Tout commence par l’intention : qu’est-ce que nous voulons obtenir dans l’instant ? De quelle façon mettons nous en œuvre cette intention ? Quels gestes accompagnent notre pensée ? Notre attitude exprime-t-elle la conviction ou au contraire l’hésitation ? Savons-nous vraiment ce que nous voulons ? Qu’est ce qui motive « ce que nous voulons » ?

Parfois la relation du couple est tellement subtile que ça se passe au niveau de la pensée. On a l’impression que le cheval capte à l’avance notre intention. On est alors dans l’intuitif pur. Dans ce cas, le décalage entre le geste et la pensée est réduit au minimum. C’est pour ça que le « timing » est important. La pensée est créatrice, et elle est terriblement rapide ! (ou alors sommes-nous terriblement lent ?)


Le cheval ne s’encombre pas de faux-semblant ou de jugement, il vit dans l’instant et nous invite à suivre cette voie. La voie du Vrai et du Présent. De l’ici – l’espace – et Maintenant – le temps –

Il nous ramène à une réalité palpable et objective, à la Présence à soi et à l’autre dans l’échange.

Le cheval nous guide vers la connexion à notre propre intuition afin d’être clair dans son expression verbale et corporelle. Il nous conduit vers la mise en place d’actions positives afin que nous redevenions acteurs et même scénaristes de notre propre expérience. Dans cette conscience de ce qui se joue à l’instant.

En énergétique, on parlera alors d’ancrage, de présence, de « reco-naissance » de Soi et de l’Autre.

Le cheval est un catalyseur d’émotions qu’il sait nous renvoyer en y répondant instantanément en toute authenticité.

« Le cheval est un bon maître, non seulement pour le corps, mais aussi pour l’esprit et le cœur. » - Xénophon.

_________________
Bienvenu(e) parmi nous, Invité !
avatar
AdOrinu

Messages : 967
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lessabotslibertair.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum