Les Fleurs de Bach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Fleurs de Bach

Message  AdOrinu le Ven Juin 30 2017, 15:46

Qui était le Dr Edward Bach ?



Edward Bach a étudié la médecine d'abord à Birmingham, et plus tard à l'hôpital University College de Londres, où il était chirurgien. En 1917, il était en charge des soins médicaux des soldats qui revenaient blessés de la France.
Un jour, il s'est effondré et a été transporté en salle d'opération, souffrant d'une grave hémorragie. Ses collègues lui ont enlevé une tumeur, mais le pronostic était réservé. Quand il est revenu à la conscience les docteurs ont dit à Bach qu'il n'avait que 3 mois à vivre. Il en profite pour avancer ses recherches le plus possible pendant le temps qu'il lui restait. Mais, le docteur se rétablit vite, 3 mois, convaincu que de s'être fixé un objectif lui a sauvé la vie.  


L'homéopathie

Ses recherches sur les vaccins progressaient, mais malgré cela le Dr Bach n’était pas satisfait de la façon dont les médecins se concentraient sur les maladies en ignorant la personne dans son entier. Il aspirait à une approche plus holistique (global) de la médecine.  

C'est un fait avéré dans la médecine de nos jours où ils parlent du moral de la personne souffrante.  


Pendant plusieurs années il prépara et testa des milliers de plantes; il détermina un à un les remèdes qu'il cherchait. Chaque remède s'associait à un état mental ou à une émotion particulière. Il constata qu’en s’intéressant à soulager les personnalités et les sentiments de ses patients, leur détresse s'atténuait. Leur potentiel de guérison naturel se débloquait.


Un an après avoir annoncé qu'il avait terminé ses recherches, le Dr Bach est décédé paisiblement le soir du 27 Novembre 1936. Il n'avait que 50 ans, mais il avait survécu au pronostic de ses médecins pendant près de 20 ans. Il a laissé un système de soin qui s'utilise aujourd'hui partout dans le monde.


Depuis, nous trouvons donc des rebouteux, des magnétiseurs ou encore coupeurs de feu dans certains hôpitaux. Ces prestations sont devenues presque banales dans certains services hospitaliers, à Saint-Brieuc, Rodez, Annemasse ou Marseille, où l’on nous confirme – de façon en général officieuse – que l’on fait régulièrement appel aux « coupeurs (ou barreurs) de feu » pour soulager la douleur, pour accélérer la cicatrisation des brûlures suite à un accident ou lors d’un traitement du cancer par radiothérapie.

_________________
Bienvenu(e) parmi nous, Invité !
avatar
AdOrinu

Messages : 967
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lessabotslibertair.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum